Visite du gouverneur André Pichaud

Le discours de la présidente

Cher gouverneur, cher André, chère Isabelle.

Accueillir un gouverneur dans un club rotarien de son district constitue l'une des deux manifestations les plus importantes de l'année rotarienne après la passation de pouvoir.

Le Rotary, ce sont des codes, des protocoles, des cérémonies et, à ce titre, c'est un honneur de recevoir le gouverneur.

Mais le Rotary c'est aussi et surtout un collectif d'hommes qui, partout, partagent les mêmes valeurs et la même volonté de servir. À ce titre, c'est un plaisir de recevoir André Pichaud et son épouse Isabelle car l'amitié comme la convivialité sont le ciment de notre organisation.

Dans les normes protocolaires, le gouverneur se déplace dans tous les clubs de son district pour les connaître, apporter les objectifs du Rotary, les valeurs mises en exergue cette année par le président international et, bien entendu, le programme qu'il a choisi de mener avec l'équipe du district 1730.

Mais j'y vois également une opportunité qu'il ne faut pas négliger dans cette visite : le club et tous ses membres présents ont l'occasion d'un dialogue direct avec le gouverneur pour l'interroger, lui faire remonter leurs attentes, leurs contraintes, leur crainte, bref, échanger sur notre avenir commun dans le club et au-delà. Et ce moment est unique dans l'année.

Alors, en tant que présidente, je voudrais brièvement donner quelques éléments sur l'état du club et ses perspectives.

Les deux années marquées par le COVID nous ont transformés, rendus plus fort, plus ingénieux mais nous a gardés toujours aussi unis. Le club avec ses deux citations en 2019-2020 et 2020 2021 reconnaissant nos efforts pour atteindre nos objectifs malgré les contraintes, notre plan stratégique quinquennal dont il s'est doté en octobre dernier, le règlement intérieur adapté à la même date, constituent des atouts pour pouvoir dire que le club est prêt à poursuivre cette année riche de réussites.

Mais nous avons la chance, avec nos 72 ans d'âge, d'avoir ce recul et cette lucidité sur nos faiblesses ou, de façon plus positive, nos marges de progrès autour des deux points forts que je m’assigne comme objectifs majeurs autour des effectifs et des actions.

Déjà, des documents de travail ont été élaborés cette année par Pierre sur ces deux thèmes et ont servi de base aux séminaires qui se sont déroulés au cours du mois de septembre. La feuille de route partagée est tracée et sera mise en œuvre dès le mois prochain. 

  • La priorité absolue sera le recrutement et, plus encore, la fidélisation parce que la plus grande richesse du Rotary ce sont ses membres.

    • Recruter c'est faire un cadeau à celui qui nous rejoint : le don du Rotary.

    • Mais recruter c'est aussi nous donner l'obligation d’accueillir en intégrant, en valorisant, en respectant. Bref, il faut aimer ses membres dans le service et dans le plaisir d'être ensemble en informant et en formant. Il nous faut absolument gagner ce pari d’enrichir notre club doyen pour pouvoir envisager une démarche rénovée, plus dynamique, de recherche de partenariats actifs et pérennes, préalable incontournable pour assurer nos capacités d’action.

  • L’an dernier, je rêvais à des actions communes avec les clubs de la Corse : nous avons commencé à le faire avec le Global Grant. Alors, rêvons encore plus grand pour unir nos forces pour ceux qui ont besoin de nous.

Pour conclure, cher Gouverneur, je voudrais te dire que j'ai retenu trois mots clés dans tes différents messages et qui, je le crois, transpirent dans tous mes propos, dans la vie de notre club et dans l'image que nous donnons aux autres : le plaisir d'être rotarien, la fierté d'être rotarien et l'émotion d'être rotarien. Tout est dit.

Cher André, connecter le monde, nous l'avons fait en 2019 – 2020, ouvrir des opportunités, nous l'avons ô combien fait en 2020- 2021 et servir pour sauver des vies, nous sommes prêts, pour continuer à le faire en 2021-2022.

Sois le bienvenu chez toi.