Article du JOURNAL DE LA CORSE (25 avril 1949).

« Si tous les gens du monde voulaient se donner la main… »

LA REMISE DE LA CHARTE ROTARY CLUB D’AJACCIO

« Nos concitoyens savent que Rotary club s’est constitué à Ajaccio depuis près de six mois, faisant entrer ainsi dans la grande famille rotarienne mondiale une vingtaine d’ajacciens recrutés parmi des hommes d’affaires et des représentants des professions libérales.

« Tous sont unis dans l’idéal de ‘servir’, devise du club international qui a son siège à Chicago, où il naquit au début du siècle. De là, le Rotary s’étendit bientôt à d’autres villes des États-Unis puis à d’autres pays. Il est aujourd’hui présent sur la terre entière à l’exception de l’URSS et de ses satellites.

« L’attrait de cette puissante association réside en ce qu’elle offre un moyen pratique de resserrer les liens d’amitié entre ses membres, ce qui leur permet de participer aux entreprises d’embellissement de la communauté et de développer la compréhension mutuelle internationale, la bonne volonté et l’amour de la paix.

« Nous avons donc eu lieu de nous féliciter que le Rotary club d’Ajaccio vienne d’être officiellement agréé par les dirigeants du Rotary international, parmi lesquels se trouvent des hommes de tous les pays. Cette reconnaissance solennelle a été symbolisée par la remise à nos concitoyens d’une charte établie selon un protocole traditionnel.

« L’admission de nouveaux clubs pour le Rotary international est concrétisée - après de minutieuses enquêtes - par la remise d’une charte comportant, outre la formule d’acceptation, un numéro d’ordre sous lequel le club est appelé à prendre sa place dans le district.

« Cette aimable cérémonie se tint samedi soir dans les salons du Grand hôtel continental, siège Rotary Club d’Ajaccio.

 

Présents

  • Cérémonie présidée par Julien Pagès, gouverneur du 72e district international,

  • Edmond Renaud, gouverneur nominee,

  • Monsieur de Laval, président du RC Cannes, & François Goby, président nominee,

  • Monsieur Destelle, past-président fondateur du RC Cannes, 

  • Monsieur Dreyfus, président du RC Romans,

  • Rotariens : Rousseau, Dr Martinon et M. Bret (RC Cannes), Véran (RC Nice).

  • Personnalités (tous deux membres d’honneur du RC Ajaccio) :

    • SE Mgr Llosa,

    • M. Papon, préfet de la Corse.

Rotariens du RC Ajaccio

  • Président : Dr Louis Panero, médecine,

  • Vice-président : Raoul Morelli,

  • Secrétaire général : François Santoni, comptoir commercial,

  • Chef du protocole : Roger Franceschi, droit,

  • Trésorier : Dominique Usciati, pharmacie,

  • Jean-Etienne Alexandre, notariat,

  • Amédée Brancaleoni, Compagnie Transatlantique,

  • François Colombani, commerce,

  • Ange Giudicelli, expertise comptable,

  • Etienne Leca, presse,

  • Jean Ludwig, banque,

  • Félix Miniconi, chirurgie,

  • François Ollandini, agence de tourisme et Compagnie aérienne,

  • François Ottavi, services vétérinaires,

  • Henri Pugliesi-Conti, assurances,

  • Adam Romani, droit,

  • Antoine Serafini, architecte, maire d’Ajaccio,

  • Jean-Paul Stefanni, ophtalmologie,

  • Marius Santarelli, négoce,

  • André Padovani, chirurgie dentaire.

 

La soirée vue par le journaliste Stéphane Leca.

  1.  « Au champagne, le président de Laval, dans le club de Cannes fut le parrain du Rotary Club d’Ajaccio, dit avec beaucoup d’esprit et non sans émotion la joie qui était sienne en ce jour où notre petite patrie se trouvait enfin représentée par quelques-uns de ses enfants dans la grande famille rotarienne du monde. »

  2. « Monsieur de Laval s’est assis. À ce moment, dans un esprit d’affectueux souvenir, les convives observent une minute de silence à la mémoire du Docteur Ripert, membre fondateur du Rotary Club d’Ajaccio, et qui disparut il y a un mois à peine dans un accident d’aviation ayant endeuillé le Rotary et la ville entière.

  3. « Puis la parole est donnée au président Panero. Avec une émotion qu’il ne voudra pas dissimuler et dont toute l’assistance sait combien elle est grande et sincère, il exprime sa joie et remercia tout d’abord tout ce qui concoururent à la provoquer.

  4. « Mgr Llosa prend la parole. Dans une improvisation éblouissante d’esprit, notre évêque commence par faire l’aveu de ses hésitations et de ses scrupules quand il fut sollicité d’accorder son patronage à une société que « dans son île lointaine », il ignorait à peu près complètement. Mais « l’ignorance » de Mgr Llosa - c’est lui qui employa le mot -devait être bien vite dissipé par le président nominee Goby            . Le prélat vénéré du besoin que de quelques explications et de l’énumération de quelques faits pour acquérir la conviction que le message rotarien est tout près de ce qu’il nommera « la parole humaine de charité » et comme un auxiliaire merveilleux de l’œuvre évangélisatrice.

  5. « C’est maintenant Monsieur Papon, préfet de la Corse, qui se lève et remercie l’assistance de l’avoir convié à cette table où se trouvent réunis des hommes que l’idéal commun rapproche des buts même de sa mission. Sa tache se hérisse de mille difficultés qu’un administrateur, avec ses faiblesses inhérentes à la nature humaine, comme d’ailleurs ses inévitables lacunes, ne peut toujours surmonter sans déplaire à certains. Mais l’enthousiasme, le dévouement et un pur idéal peuvent accomplir de grandes choses ce que le Rotary ambitionne d’accomplir. Monsieur Papon y adhère donc de tout cœur et forme des vœux sincères pour le club naissant.

  6. « Il appartient enfin au gouverneur Julien Pagès de procéder à la remise de la charte entre les mains du président Panero. Ce fut très simple encore que très émouvant. Et toute l’assistance, debout, salua l’accolade que se donnèrent ces deux hommes de bien.

  7. « Le gouverneur Pagès, exaltant l’île de beauté et les vertus traditionnelles de ses habitants, dit sa joie profonde d’avoir, de par ses fonctions mêmes, été appelé à procéder à cette cérémonie. Le Rotary, ajouta-t-il, vous tend la main. À nos côtés, désormais, faisant abstraction de toute idée politique, de tout préjugé, de tout ce qui heurte et divise, vous saurez cultiver tous ce qui, par l’amitié et l’union, contribue à l’avenir très sûr et à l’équilibre du monde.

  8. « Le gouverneur nominee Renaud s’associait de tout cœur aux paroles de Monsieur Julien Pagès et dit lui aussi sa joie d’avoir veillé sur les premiers pas du Club d’Ajaccio.

  9. « Enfin, Monsieur Serafini, maire d’Ajaccio et rotarien, exprime la fierté de la ville qu’il administre d’être en ce moment le lieu d’une telle manifestation et remercie ses hôtes venus pour y participer. Il connaît les immenses services que le Rotary peut rendre la Corse et le doute pas qu’elle en soit bientôt comblée. »

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now